Entretenir son sécateur : explication

Le sécateur est l’un des outils dont jardinier ou le viticulteur ne peut se séparer ; il leur permet de tailler les plantes assez facilement. C’est en cela que lorsque vous faites un tour au jardin, ou la plantation de vignes, vous les verrez souvent avec l’un de ses dispositifs dans la main. Au cas où vous aurez à faire ce genre de travail, il vous en faudra une aussi en acheter un.

Sur le marché, il est facile d’en trouver, car il en existe un nombre important de modèles. Cependant, la chose la plus compliquée avec ses appareils reste, leur entretien. Comment le faire ?

Nettoyer la lame

La lame du sécateur est l’élément crucial de ce dernier. Que ce soit un modèle classique ou électrique, l’entretien de ce dernier se focalise principalement sur cette partie. En effet, au cours de l’utilisation de l’outil, la sève de la plante vient se poser sur la lame et y reste. Il revient dons à l’utilisateur de le nettoyer, car cela pourrait avoir des effets négatifs sur le métal.

Pour ce faire, l’on a besoin de certains nettoyants spécifiquement fabriqués pour les lames. Avec un peu d’application, l’on pourra rendre nickel le métal avec un chiffon propre. En fin de compte, ce n’est pas une tâche si difficile, mais elle doit être faite avec soin. Vous devez vous assurer que la lame est vraiment débarrassée de saleté.

Aiguiser la lame

La seconde chose à faire est de maintenir la lame toujours bien affûtée. Pour cela, après un bon moment d’utilisation, vous devez lui refaire une jeunesse, avec l’aide d’une pierre d’affûtage, et avoir du bon matériel : secatrox.com/. Ces derniers sont de petites roches arrangées pour la cause. Ils sont vendus dans les magasins spécialisés dans la fourniture pour le jardinage, ou d’autres boutiques.

Avec l’aide de ce dernier, vous aurez à frotter le bout biseauté de la lame à plusieurs reprises, et dans un mouvement allant du haut vers le bas. Vous devez le répéter au moins 6 fois, puis tourner l’autre face et en faire de même. À la fin, il faudra tout de même nettoyer la lame, afin de la maintenir exempte de saleté, avant de la déposer dans un lieu où il sera à l’abri des intempéries.

Trouver le bon moment

Il est bien de vouloir s’occuper de son sécateur et d’en prendre soin comme cela se doit. Cependant, il serait inutile de le nettoyer continuellement par exemple, alors que vous êtes dans une période où vous l’utiliser à plein temps. Par exemple, en saison favorable à un développement plus rapide des plantes où vous vous servez tout le temps de votre sécateur, il ne servirait pas à grande chose de le laver continuellement, alors qu’il sera encore complètement sali dans quelques heures.

A savoir : Combien coûte une polisseuse ?

Vous devez donc trouver des temps morts, pour vous focaliser sur l’entretien de votre outil de travail. À titre illustratif, si vous travaillez 5 jours sur 7 dans la semaine, profitez de la fin du travail le 5ème jour pour nettoyer par exemple la lame, ou l’aiguiser.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.