Comment faire du bubble hash ?

Le bubble hash

Le bubble hash est considéré dans le monde entier comme l’un des plus purs et des plus disponibles, et ce qui est génial, ce n’est pas particulièrement compliqué à fabriquer !

En ce qui concerne les nombreuses formes de hash, rares sont celles qui peuvent égaler la qualité du bubble hash bien conçu. Comme son nom l’indique, sous l’effet de la chaleur, le bubble hash fond et fait des bulles. C’est une indication de sa pureté et se traduit par une expérience agréable. Inversement, si le hash brûle lorsqu’il est chauffé indique une mauvaise qualité.

Venez ici si vous voulez voir des infos sur la critical +.

Faire votre bubble hash

Eh bien, ce n’est pas trop compliqué. Bien que le processus de fabrication du bubble hash soit assez rigoureux, la différence de qualité est phénoménale. À la base, le processus de création de bubble hash exige que vous poussiez une combinaison de cannabis, d’eau et de glace à travers une série de sacs à mailles de plus en plus fines, capturant la matière tout en laissant passer les trichomes.

En règle générale, il vous faudra entre 3 et 6 sacs à mailles. Plus le nombre de sacs utilisés est faible, plus la probabilité que la matière végétale que vous essayez d’éviter se propage au produit final est grande.

Ce dont vous aurez besoin pour faire votre bubble hash :

En plus de ces sacs à mailles, vous aurez besoin de :

2 grands seaux

de l’eau

de la glace

une grande spatule ou un bâton pour remuer le mélange

du cannabis – la meilleure qualité, produira un meilleur produit final

à Lire aussi : Comment entretenir ma piscine auto-portante ?

Recette :

1. Déterminez la quantité de cannabis dont vous allez avoir besoin. Gardez à l’esprit que 10 grammes produisent 1 gramme de hash.

2. Mettez votre cannabis dans l’un de vos seaux et ajoutez de la glace. La glace rendra les trichomes fragiles et ainsi plus faciles à rompre et à tomber lorsque le mélange est agité.

3. Ensuite, ajoutez de l’eau froide de façon à ce que le cannabis soit complètement submergé.

4. Prenez votre spatule ou votre bâton et mélangez le tout avec de grands brassages circulaires, en passant de temps en temps dans le sens des aiguilles d’une montre pendant environ 10-15 minutes.

5. Installez dans votre seau vos sacs à mailles. Commencez avec le sac le plus fin, en le plaçant dans le seau avec le haut enroulé sur le dessus du seau. Continuez à faire cela avec vos autres sacs, en les plaçant l’un dans l’autre dans l’ordre croissant.

6. Versez délicatement le mélange dans le premier sac à mailles.

7. Laisser reposer la mixture pendant un quart d’heure.

8. Retirez alors les sacs un par un. Commencez par le premier sac qui est celui avec les plus grosses mailles. Soulevez-le avec précaution et en laissant l’eau s’écouler doucement. La plus grande partie de votre matière végétale devrait maintenant être enlevée.

9. Continuez ce processus avec le reste des sacs, en les tirant soigneusement un par un et en les laissant se vider.

10. Dans chaque sac, vous commencerez à voir des degrés de hash. Ce n’est pas la meilleure qualité, il mais reste utilisable, alors soyez prudent lorsque vous les mettez de côté.

11. Le sac final nécessite le plus de soin. La patience est la clé ici. Tirez doucement le sac vers le haut, déplacez-le lentement pour l’aider à se vider, mais pas si fort que les agglomérats de trichomes se brisent.

12. Retirez tous les trichomes du sac final et placez-les sur une surface anti-adhésive pour les sécher pendant quelques heures. Une fois sec, vous obtiendrez des trichomes de qualité, prêts à être utilisés ou pressés.

Comme vous pouvez le constater, le processus de production du bubble hash est assez simple, il vous suffit de mettre la main sur les sacs nécessaires pour le filtrage. Une fois que vous les avez obtenus, vous allez fabriquer un hash de première qualité en un temps record !

https://www.leafly.com/news/cannabis-101/whats-the-deal-with-these-high-cbd-strains

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.