Sommaire

Index et autodafés

L'Église Catholique dont le siège est au Vatican, à Rome, s'est sentie obligée en l'an 2000 de faire repentence pour ses lourdes fautes commises dans le passé. Il est maintenant possible de savoir comment fut cruelle et acharnée la lutte qu'exerça l'Église catholique romaine contre tout dissident, (déclaré hérétique, méchant sorcier, ou vilain païen), enfreignant la liberté de conscience et freinant les progrès de la science au moyen-âge, prolongeant l'antiquité et ses misères, comme dirait Nietzsche. Des historiens ont enfin publié la vérité sur le sujet. Cliquez pour voir

Dans La Sorcière, Jules Michelet rappelle que, dès le début du Moyen-Âge, sous les empereurs Théodose et Valiens, les bibliothèques ont brûlé et l'Ecole de l'Antiquité grecque fut fermée. Première censure très efficace !

Il y a eu la censure pour établir le canon de la bible chrétienne, le Nouveau Testament, après la révision qu'en a fait Saint Jérôme, au Ve siècle, et que sont devenus les apocryphes, il y en avait une vingtaine ? Ils ont presque tous disparu... et donc, en imprimerie, il ne subsiste plus que la révision qu'en a fait St Jérôme.

Les procès, comme celui de Galilée reprenant les thèses censurées de Nicolas Copernic sur le système solaire, ne sont qu'un épisode parmi des milliers, tous plus terribles les uns que les autres. Des bibliothèques de livres furent détruites par le feu (autodafés) parce qu'ils faisaient ombrage à la dictature spirituelle catholique. Puis, tout ce qui dérangeait l'institution ecclésiastique fut mis à l'Index. Ci-contre, St Dominique assiste à la destruction des livres hérétiques des Albigeois. Cliquez sur l'image pour la voir en entier =>

L'Index catholique a été créé en 1557 et a été définitivement supprimé en 1966. Des siècles d'obscurantisme et de propagande religieuse insoutenable, à tel point que nos philosophes du XVIIe siècle sont appelés des Lumières, et que cela a provoqué La Révolution Française et la confiscation des biens du clergé...

Depuis 1998, les archives secrètes du Vatican sont ouvertes aux historiens pour la période antérieure à 1945 ; ils pourront se faire une opinion plus précise au sujet de son passé d'intolérance religieuse.

Maintenant, on devrait même en savoir plus sur cette époque, le Vatican ayant ouvert ses archives secrètes pour la période qui va des 1939 à 1945, vu que l'attitude de Pie XII envers le nazisme a été fort décriée...

Retour vers : les légions du pape

Suite
  IDDN Certificat