Sommaire

Le portique de l'instant et l'anneau du devenir

« La méditation sur le temps est la tâche préliminaire à toute métaphysique. »
(Gaston Bachelard dans L'intuition de l'instant)

le présent, le passé et l'avenir Le stoïcisme est la doctrine de Zénon, aussi appelée "doctrine du portique" car Zénon enseignait sous un portique, lequel est resté le lieu de réunion de ses disciples. Dans son Zarathoustra (de la vision et de l'énigme), Nietzsche reprend l'idée du portique pour en faire la métaphore de l'instant, cet instant si fugitif qu'il s'évanouit déjà avant d'y penser... Pour le philosophe indou, le présent se renouvelle éternellement, mais cette notion de l'instant présent reste une énigme. Pour Bergson, il faut dissocier la durée de l'espace, et la division du temps est artificielle (pour être compté), mais la réalité du temps n'existe que dans la conscience.

Le temps est-il une dimension de l'espace-temps, comme l'explique la théorie de la relativité ? Comment passe-t-on du passé au furur ? Existe-il, cet instant présent qui passe si vite ? Peut-on dire combien il dure ? Non. D'ailleurs, nous n'avons pas toujours conscience du moment présent et c'est grâce à notre faculté d'oubli que l'homme peut vivre au présent. L'éternel retour du présent, jamais le même, ou toujours le même ?
Si tout revient toujours, en retournant dans le passé historique ou plongés dans nos souvenirs, nous pourrions deviner l'avenir. L'avenir va-t-il finir par rejoindre le passé dans l'éternel retour du même ?
(Note) « O éternité, profonde éternité ! »

L'avenir procède du passé, d'où l'utilité des études historiques pour la vie. Or, ce passé historique, c'est seulement ce qui reste dans la mémoire. La mémoire est sélective. Dans La Généalogie de la Morale, Nietzsche rappelle ce vieux principe : « Seul ce qui fait souffrir est conservé dans la mémoire. »
Penché sur la question de la mémoire, Marcel Proust l'a aussi remarqué :
« Seul le mal fait remarquer et apprendre. » (Sodome et Gomorrhe).

On a donc une mémoire qui enregistre ce qui impressionne le plus, tout ce qui s'accompagne d'émotions pénibles, ce qui fait peur et surtout ce qui fait mal. Il nous faut des épreuves terribles pour nous en souvenir et pour apprendre à réagir, à nous défendre, à ne plus craindre l'adversité. La douleur, la souffrance et la maladie ont une utilité en nous alarmant sur tel ou tel danger.

(Illustration extraite de : NIETZSCHE pour débutants, de Marc Sautet & Patrick Boussignac, La Découverte)

« Le présent et le passé sur terre - ah mes amis ! - voilà pour moi la chose la plus intolérable et je ne saurais vivre si je n'étais pas aussi un voyant de ce qui fatalement doit venir. » (De la rédemption)

Chercheur de connaissance, aventurier de l'esprit, Nietzsche savait voyager dans le temps ! Autant il a cherché à connaître la mentalité de nos lointains ancêtres préhistoriques, leurs peurs et leurs rêves, autant il a cherché à scruter l'horizon et à envisager ainsi notre avenir, les mêmes causes produisant les mêmes effets. En se basant sur toute la connaissance passée, Nietzsche écrivait pour les millénaires à venir. Et voici ce que ce voyant prédisait :

« Le jour où la vérité engagera la lutte contre le mensonge millénaire, nous connaîtrons des ébranlements, des convulsions séismiques, des bouleversements tectoniques tels qu'on n'en avait jamais rêvés et qui déplaceront montagnes et vallées. L'idée de politique se sera alors résorbée en une guerre des esprits. Toutes les formes de pouvoir dans l'ancienne société se seront volatilisées, car elles reposent sur le mensonge. » (Ecce Homo)

Suite

L'instant. Peut-on dire combien il dure ? La constante de Planck : 6,62 x 10-34 joule x seconde, c'est la plus petite unité de temps (il s'agit d'une action, le produit d'une énergie par le temps).

Note. On lit déjà dans la Bible : « Ce qui était, c'est ce qui sera ; ce qui advint, c'est ce qui adviendra. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. » (L'Ecclésiaste) Les mêmes choses produisent les mêmes effets !

"De l'utilité et le l'inconvénient des études historiques pour la vie", la Seconde Considération intempestive, un des premiers essais de Nietzsche, est l'antithèse du modèle hégélien de l'interprétation de l'Histoire et du sens positif qu'il tente de lui donner (Marx cherchait aussi à donner un sens historique à l'Histoire). Comme Voltaire, Nietzsche s'intéressait beaucoup à l'Histoire, et même à la Préhistoire.

  IDDN Certificat